Les Belges estiment le risque d’un nouveau cambriolage faible

Le Belge moyen se sent raisonnablement en sécurité chez lui et attribue à ce sentiment un score de 7,9/10. Quatre Belges sur 10 estiment par ailleurs qu’ils risquent peu d’être à nouveau victimes d’un cambriolage dans l’année à venir. Seulement quatre pour cent pensent qu’ils ont de grandes chances d’être à nouveau cambriolés dans l’année à venir. La différence, entre les personnes qui ont vécu un cambriolage au cours des 5 dernières années, et celles qui en ont été épargnées, est grande. Ces derniers affirment que, dans près de la moitié des cas, le risque d’être cambriolé est faible, alors que chez les victimes de cambriolages, il ne s’agit plus que d’un quart. 

Les personnes qui ont déjà été en contact avec des cambrioleurs (à la maison ou chez des membres de leur famille) décrivent leur maison comme étant remarquablement mieux sécurisée, par rapport à celles des personnes ayant été épargnées par un cambriolage. Une raison possible à cela est que les personnes ne prennent action pour empêcher tout intrus d’à nouveau pénétrer dans leur domicile qu’après avoir été pour la première fois en contact avec un cambrioleur.